Préparation du terrain

 

Afin de planter la vigne, il faut « miner » le terrain, c’est à dire labourer très profond.
Pour cela, nous avons fait appel à notre  »cousin » hélvète, Flavien, qui muni de sa charrue-mine, a labouré le terrain pentu.

 

Puis, il est revenu pour aplanir le terrain.

 

Et enfin, il est venu semer la pelouse.

Et voila, le terrain est prêt ; il ne reste plus qu’à planter.